Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du avril, 2010

Otages de France 3 : la gaffe de Nicolas Sarkozy

La journaliste Raphaëlle Bacqué, qui signe aujourd'hui dans le quotidien Le Monde une enquête sur les otages de France 3 en Afghanistan  Hervé Ghesquière et Stéphane Taponier, a confirmé dans l'émission de France Inter "Comme on nous parle" (écouter le podcast) que le Président de la République aurait "annoncé personnellement aux familles" la libération imminente des deux otages. 

Malheureusement,  l'opération menée par la DGSE a échoué et selon Raphaëlle Bacqué,  "personne à l'Elysée n'a rappelé les familles pour leur expliquer ce qu'il en était et leur présenter des excuses". 

 Le site internet Arrêts sur images, animé par Daniel Schneidermann, revient lui aussi sur cette révélation : l'épisode aurait eu lieu le 26 février dernier : des agents français de la direction générale de la sécurité extérieure (DGSE) tentaient alors de rencontrer les ravisseurs des deux otages. Nicolas Sarkozy, qui s’était déjà entretenu avec les famil…

Sondage: F. Fillon et JL. Borloo emportés dans la chute de Nicolas Sarkozy

Le quotidien gratuit Métro publie ce lundi 12 avril 2010  les résultats complets de la vague d'avril du baromètre politique Metro-Krief Group réalisé par OpinonWay.
Ces résultats montrent que rien ne semble pouvoir arrêter la dégringolade du taux de satisfaction à l'égard du Chef de l'Etat. Nicolas Sarkozy chute de sept points en un mois, pour tomber à 31 %, le chiffre le plus bas depuis la Présidentielle de mai 2007. Le mécontentement gagne les principaux ministres de son gouvernement, y compris le premier d'entre eux, François Fillon et le ministre de l'environnement Jean Louis Borloo. Le seul ministre lyonnais, Michel Mercier peine quant à lui à se faire connaître et n'obtient qu'un très faible taux de satisfaction.
Un mécontentement record à l'égard du Président Sarkozy Désormais, 64 % des Français sont mécontents de l'action de Nicolas Sarkozy. Les élections régionales et les variations désordonnées de cap qui ont entouré le scrutin expliquent cet…