Affichage des articles dont le libellé est ps. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est ps. Afficher tous les articles

Le texte complet de l'accord entre le PS et EELV

logo+eelv
Les discussions entre Europe Ecologie Les Verts et le Parti Socialiste ont abouti à un projet d’accord de mandature parlementaire pour 2012-2017. Le mouvement écologiste a publié sur son site l'intégralité de ce document. 


Adopté par le Conseil Fédéral d'EELV le 15 Novembre 2011, soit six mois avant l'élection de François Hollande à la Présidence de la République, ce protocole d’accord de majorité parlementaire en vue des élections législatives de juin 2012 a obtenu  73,8% des votes de cette instance ( 96 pour ; 31 contre ; 3 blancs).

Le cas de l'aéroport Notre Dame des Landes
EELV indique que "sur deux questions cruciales, les écologistes ont choisi de préserver leur liberté de parole et d’action : l’avenir du chantier de Flamanville (EPR) et le projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes. Sur ces questions, EELV et le PS ont vocation à se revoir après l’élection présidentielle". Voici les principaux points d'accord :
- Sur le volet énergétique : la fermeture de 24 réacteurs d’ici 2025, l’absence de construction de nouvelles centrales sur la mandature, l’abandon des filières du retraitement et du MOX, la mise en place d’une filière du démantèlement, etc. et globalement une stratégie de transition énergétique basée sur l’efficacité énergétique et le développement des renouvelables.
 - La révision des infrastructures de transport (ferroviaire, autoroutier, aéroport) à l’aune de critères environnementaux, de proximité et d’efficacité des fonds publics et un soutien massif aux transports collectifs, etc.
 - Une loi d’orientation agricole qui, outre le renforcement du pluralisme syndical, révisera les soutiens publics en faveur de l’emploi et de l’environnement, une refonte de la gestion foncière, l’interdiction des OGM, etc.
 - Une politique de santé qui, prenant en compte les causes environnementales de nombreuses maladies, mettra la prévention au cœur de son action, luttera contre les déserts médicaux et les déremboursements injustes, et réévaluera la place des hôpitaux publics, etc.
 - Un renforcement des politiques européennes (un saut fédéral) pour lutter contre la crise économique, le contrôle public des banques, la création d’eurobonds, la taxe sur les transactions financières, la suppression des paradis fiscaux et l’augmentation du budget communautaire par renforcement des ressources propres etc.
 - Une réforme fiscale prenant en compte la contribution climat énergie, la fusion de la CSG et de l’impôt sur le revenu, la taxation renforcée des très hauts revenus, etc.
 - La reconversion écologique de l’économie, 600 000 emplois verts, une politique de reconversion industrielle, une banque publique d’investissement, etc.
 - Le droit à la retraite à 60 ans, la remise à l’agenda social de la question des temps de la vie, la priorité à la lutte contre le chômage des jeunes et des seniors, etc.
 - La réduction des pouvoirs excessifs du président de la république, le renforcement des pouvoirs du parlement, une part de proportionnelle de15 à 20% du nombre total de sièges selon le redécoupage, la transformation du conseil constitutionnel en cour constitutionnelle avec pouvoir de contrôle renforcé, etc.
 - L’interdiction du cumul et un statut de l’élu, le renforcement de la parité, l’abrogation de la réforme territoriale, de nouveaux transferts de compétences aux régions, le droit de vote et d’éligibilité des personnes étrangères aux élections locales, etc.
 - L’indépendance de la justice et la revalorisation de ses moyens, l’abrogation des lois sécuritaires sur les peines planchers et la rétention de sûreté, etc.
 - Une action diplomatique pour que les décisions du FMI, de la Banque Mondiale et de l’OMC soient soumises aux institutions de l’ONU et à la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, la démocratisation de l’ONU, 1% du PIB pour l’aide publique au développement, le soutien à la création de l’Organisation Mondiale de l’Environnement, etc.
 - Retrait des troupes françaises d’Afghanistan, reconnaissance de l’Etat de Palestine, fin de la Françafrique, participation aux négociations suite à l’initiative Obama sur le désarmement nucléaire, etc.
 - Une politique de régularisation des sans-papiers sur la base de critères fixés par le Parlement après une conférence de consensus associant les associations, la réforme de CESEDA et l’abrogation des lois d’exception (restriction vie privée et familiale, etc.), une action résolue pour la sanctuarisation du droit d’asile au niveau européen, etc.
 - La lutte contre les discriminations par l’éducation et le renforcement des sanctions, le droit au mariage et à l’adoption pour tous les couples, l’élargissement de la délégation parentale, etc.
 - Faire passer l’égalité femme-homme du droit à la réalité des situations, notamment emploi, accès aux responsabilités, salaires, Ministère des droits des Femmes, etc.
 - L’abandon de la RGPP, la revalorisation de la fonction publique (lutte contre la précarité des emplois, réforme des promotions internes, etc.)
 - Sur l’éducation un plan pluri-annuel de recrutement de professionnels, un droit à la qualification pour tous garanti par un compte formation individuel, qualification de la moitié d’une classe d’âge au niveau licence, le rapprochement des classes préparatoires et des universités, un plan de rattrapage pour le logement étudiant, etc.
 - Une conférence salariale annuelle tri partite dans le cadre d’une politique visant à améliorer les salaires, le rattrapage du pouvoir d’achat du SMIC et des minimas sociaux, etc.
 - La construction de 500 000 logements par an dont 150 000 logements sociaux, l’augmentation des sanctions de la loi SRU et la part des logements sociaux de 25% au lieu de 20%, un plan d’urgence pour loger les 20 000 personnes prioritaires au droit au logement, le désenclavement des quartiers de la politique de la ville, la suspension des expulsions des locataires de bonne foi, etc.
 lire le texte complet de l’accord EELV-PS (PDF)
-----------------

Lire la suite - Le texte complet de l'accord entre le PS et EELV

Présidentielles 2012 : l'organigramme de François Hollande

équipe+Hollande
Le candidat du Parti Socialiste pour les élections Présidentielles de 2012, François Hollande, a publié la liste des personnalités qui composeront ses pôles thématiques, l’organisation opérationnelle et le cabinet du candidat au sein de l’équipe de campagne. Parmi les lyonnais, on note la nomination de Christiane Demontès sur le sujet des retraites, Pierre-Alain Muet pour les finances et Sylvie Guillaume pour l'immigration... Najat Vallaud Belkacem est porte parole.


Pôles thématiques
Education, enseignement supérieur, recherche, jeunesse (Vincent Peillon)
Education nationale : Bruno JUILLARD, Yannick TRIGANCE
Enseignement supérieur, recherche : Alain CLAEYS, Jean-Yves LE DEAUT
Enseignement et formation professionnelle : Jean-Paul DENANOT, Pascale GERARD, Jean-Patrick GILLE
Jeunesse : Laurianne DENIAUD
Relation avec les experts : Remi BRANCO

Social, santé, personnes âgées, handicap (Marisol Touraine)

Sécurité sociale : Yves DAUDIGNY
Santé : Jean-Marie LE GUEN
Retraites : Christiane DEMONTES
Dépendance : Danièle HOFFMAN-RISPAL, Martine PINVILLE,
Personnes âgées : Pascal TERRASSE
Inclusion des personnes handicapées : Hamou BOUAKAZ
Relation avec la commission santé : Claude PIGEMENT

Sécurité (F. Rebsamen)
Virginie KLES
Sylvine THOMMASSIN

Culture, audiovisuel, médias (Aurélie Filippetti)
Enjeux numériques de la culture : Didier MATHUS
Audiovisuel : Patrick BLOCHE
Culture : Karine GLOANEC-MAURIN
Presse écrite : Michel FRANCAIX

Production, industrie, agriculture, pêche (Alain Rousset)
Industrie : Martial BOURQUIN
PME/PMI : Cécile HA MINH TU
Agriculture : Germinal PEIRO
Innovation : Geneviève FIORASO
Mer : Frédéric CUVILIER
Commerce, TPE, services aux particuliers, professions libérales, tourisme : André VIOLA

Transports (Roland Ries)
Bernardette LACLAIS
Vincent EBLE
Annick LEPETIT

Europe (Catherine Trautmann)

Questions institutionnelles : Elisabeth GUIGOU
Relations avec le PSE : Philippe CORDERY
Coordination des parlements nationaux : Christophe CARESCHE

Justice, institutions, libertés publiques, laïcité (André Vallini)
Justice : Marie-Pierre DE LA GONTRIE, Dominique RAIMBOURG
Institutions : Bernard ROMAN
Libertés publiques, droits de l’Homme : William BOURDON, Christine CHAMET, Patrick KLUGMAN

Environnement, developpement durable, energie (marie-hélène aubert)
Energie : François BROTTES, Jean-Louis JOSEPH, Philippe TOURTELIER
Economie verte : Manuel FLAM
Concertation avec les acteurs du nouveau contrat écologique : Géraud GUIBERT
Biodiversité : Maud LELIEVRE
Animation du pôle : Diane SZYNKIER

Budget, finances, fiscalité (Jérôme Cahuzac)
Dépenses publiques : Nicole BRICQ, Sandrine MAZETIER
Régulation bancaire et financière : Dominique BAERT, Christian ECKERT
Relations finances publiques / économie : Karine BERGER, Pierre-Alain MUET
Finances des territoires : Annick GIRARDIN, François MARC

Outre-Mer (Victorin Lurel)
Projet : Victorin LUREL, Jean-Claude FRUTEAU
« Chaque département et territoire d’Outre-Mer sera représenté par une personnalité locale. L’organigramme précis sera publié très prochainement. »

Français de l’étranger (Claudine Lepage)
Pierre-Yves LE BORGN
Richard YUNG
Axelle LEMAIRE
Hélène CONWAY

Travail, emploi (Alain Vidalies)
Politique de l’emploi : Jean MALLOT
Souffrance au travail : Michèle DELAUNAY
Contrat de génération : Claude JEANNEROT
Pacte social dans l’entreprise : Patricia SCHILLINGER

Egalité hommes-femmes (Marie-Arlette Carlotti)
Égalité professionnelle : Michèle ANDRE, Gaëlle LENFANT
Lutte contre les discriminations : Cécile HELLE

Information : Olivia CATTAN
Immigration-integration (Mireille lecorre)
Intégration et lutte contre les discriminations : Bariza KHIARI
Immigration : Sylvie GUILLAUME

Défense (Jean-Yves Le Drian)
Clotilde VALTER
Patricia ADAM
Gwendal ROUILLARD
Jean-Claude VIOLLET

Economie sociale et solidaire (Thierry Jeantet)
Législation : Geneviève GAILLARD, Michel MENARD, Raymond VALL
Coopération agricole : Benoit BITEAU
Intégration sociale : Jean- Pierre DESCHAMPS
Insertion par l’activité économique : Yves PIETRASENTA, Christophe SIRUGUE

Economie numérique (Fleur Pellerin)
Aménagement numérique du territoire : Chantal ROBIN RODRIGO
Stratégie d’innovation et e-business : Daniel KAPLAN

Habitat, politique de la ville (Thierry Repentin)
Politique de la ville et quartiers difficiles : Claude DILLAIN, Razzy HAMMADI, Marianne LOUIS
Logement : Jean-Yves LE BOUILLONNEC
Lien urbain-rural : Marc GOUA

Questions sociétales (George Pau-Langevin)
LGBT : Gilles BON-MAURY
Fin de vie et accompagnement : Jean-Pierre SUEUR
Bio-éthique : Serge BLISKO

Coopération (Kader Arif)
Francophonie, Développement : Jean-Paul BACHY
Coopération décentralisée : Pierre SCHAPIRA
Euro-Méditerranée : Monique CERISIER-BEN GUIGA
Co – développement : Louis-Mohammed SYE
Relations Nord-Sud : Zober SOTBAR

Territoires, services publics, ruralité (Yves Krattinger)
Fonction publique : Hervé BARO
Services publics : Françoise CASTEIX
Territoires : Michel DELEBARRE, Jean-Jacques LOZACH
Ruralité : François PATRIAT
Artisanat : Michel MOYRAND

Sport (Valérie Fourneyron)
Sport professionnel : Pascal BONNETAIN
Sport et Education : Kader CHEKHEMANI, Pascal DEGUILHEM

Animation jeunes (Thierry MARCHAL-BECK)
Mobilisation : Pierre JOUVET
Etats généraux de la jeunesse : Sandrine BERNARD

International
Pôle coordonné par Maurice BRAUD et Pascal BRICE.
Grandes orientations : Jean-Louis BIANCO
Puissances émergentes : Jean-Michel SEVERINO
Politiques de développement : Thomas MELONIO
Relations Afrique : Kofi YAMGNANE

Organisation opérationnelle
Direction de campagne
Directeur de campagne : Pierre MOSCOVICI
Responsable de l’organisation : Stéphane LE FOLL
Secrétaire général : Nacer MEDDAH
Secrétaire générale adjointe : Chantal JOURDAN
Chargés de mission : Cédric O, Safia OTOKORE, Isabelle SIMA
Conseillers : Laurent BAUMEL, Alain BERGOUNIOUX, Malek BOUTIH, Jean-François DEBAT, Dominique VILLEMOT
Délégués généraux : Thierry COURSIN, Marc MANCEL, Constance RIVIERE

Cabinet de François Hollande
Chef de cabinet : Faouzi LAMDAOUI
Conseiller : Daniel CADOUX, Mehdi OURAOUI
Coordinatrice Cabinet : Yakobina MAKANDA
Secrétariat : Samia AIT-ARKOUB
Assistant : Frédéric MONTEIL
Chargés du courrier : Thierry LAJOIE, Jean-Christophe TOULON
Collaborateur : Romain LAGARDE
------------------------



Lire la suite - Présidentielles 2012 : l'organigramme de François Hollande

Ségolène Royal ouvre l'Université participative populaire.

Alors que le Maire de Lyon Gérard Collomb évoque pour la première fois dans un entretien à l'hebdomadaire Le Point l'hypothèse d'une candidature "en dehors de l'investiture du PS" de Ségolène Royal au Premier tour des présidentielles 2012, la présidente de la région Poitou continue à structurer ses réseaux et à animer, par sa présence ou ses absences, le débat politique.
Selon le Maire de Lyon, repris par le site Exprimeo.fr, la question des primaires pose à la fois celle du rôle des partis politiques mais aussi celle de leurs modalités de fonctionnement. Exprimeo rappelle que le volet des financements politiques n'a jamais été sérieusement tranché en France. "Par conséquent, celui qui détient un parti politique détient d'abord un actif de logistique majeur pour une présidentielle : moyens humains, financiers, fichiers ..."

Ségolène Royal n'a rien de celà mais son réseau "Désirs d'avenir" fonctionne déjà comme un mouvement et pourrait très vite se transformer en machine de guerre si le Parti Socialiste refuse d'entrer dans un cycle de primaires. "Le premier tour des présidentielles jouerait alors le rôle de primaires potentielles".


Les erreurs stratégiques de la direction du PS
Sur les élections européennes, rien ne semble encore tranché et à deux semaines du scrutin la première secrétaire Martine Aubry continue à jouer au chat et à la souris avec l'ex candidate à la Présidentielle. Alors qu'elle avait annoncé en février, au moment de l'intégration de quelques uns de ses partisans dans les instances dirigeantes, qu'elle allait lui proposer des "missions", Martine Aubry n'a pour l'instant rien concrétisé et Ségolène Royal continue, avec ses amis, à jouer de son côté sa petite musique "agaçante".





Un colloque sur l'Afrique le 18 mai



Loin de faire machine arrière suite à ses demandes d'excuses aux africains pour les propos tenus par le Président de la République, (Nicolas Sarkozy avait rejeté, lors de son voyage à Dakar, tout repentir sur la colonisation et estimé que "l'homme africain (n'était) pas assez entré dans l'Histoire"), Ségolène Royal en "remet une couche" en ouvrant le 18 mai les débats de l'Université Participative Populaire .




Au théâtre Dejazet à Paris, la "soirée de réflexion sur le thème Quel avenir commun pour l'Afrique et l'Europe au XXIè siècle ?" rassemble des intellectuels tels que Pierre Boilley, Lazare Ki-Zerbo, Achille Mbembe et Souleymane Bachir Diagne et Stéphane Hessel, l'un des rédacteurs de la Déclaration universelle des Droits de l'homme, résistant, diplomate, ambassadeur et grand connaisseur de l'Afrique "qui sera le grand témoin pour l'Europe", aux côté de l'historien Elikia M'Bokolo, "grand témoin pour l'Afrique".

Une stratégie de débats citoyens et participatifs qui marque aussi son désaccord avec celle adoptée par le Parti Socialiste pour les européennes. Si le PS devait perdre, comme celà semble annoncé par les sondages, il ne pourrait s'en prendre qu'à lui-même (et à sa direction) qui a fait l'erreur d'orienter le débat contre Barroso et Sarkozy. "Ce n'est pas ce que les Français attendent de nous et ce n'est pas ce qui entraînerait un vote pour les socialistes", a déjà déclaré son fidèle lieutenant Jean-Louis Bianco.

Gilles Roman


LYF-National est repris par Netvibes Lyon-



Lire la suite - Ségolène Royal ouvre l'Université participative populaire.

Ségolène passe le week-end chez les "vrais gens"

On avait connu les invitations impromptues du Président Giscard d'Estaing dans les familles, les réunions "tuperwares" organisées par des femmes militantes... la fin de semaine que vient de passer Ségolène Royal tient un peu des deux, mais avec un bon zeste de modernité !


Adieu les meetings coûteux du Zénith, les réunions militantes ou le "tractage" sur les marchés, l'ex candidate socialiste à la présidentielle était invitée, du 27 au 29 mars, par le site de partage de vidéos Dailymotion a "tenir le portail". Elle y choisissait les séquences et répondait aux questions vidéos des internautes.




Les comités "Désirs d'Avenir" se créent dans toute la France, par exemple à Bron


Encore une fois, Ségolène Royal se retrouve à un endroit où on ne l'attendait pas, mais "labourant" toujours son thème favori de la "démocratie participative".




Dans toute la France, les comités "Désirs d'avenir" se multiplient. L'un des derniers en date est celui créé à Bron par la femme du Président de la Région Rhône-Alpes, Elisabeth Queyranne. et des amis "élus et responsables engagés dans la ville".




Pas de concurrence avec le Parti Socialiste

Le comité "désirs d'avenir" de Bron

(autour d'Elisabeth Queyranne, Djamel Boudebibah, JP Droz, M.F. Droz, B. Justet, V. Lagarde, S. Laleix, C. Loisel, Aude Philip, Christophe Pili, Katia Pontarolo, Philippe Pouliac, Pascal Schneider et JJ. Queyranne)

Pour eux il s'agit "d'animer la réflexion et le débat sur des sujets d'actualité qui concernent tous les citoyens". "Nous ne sommes pas en concurrence avec le PS", indique Elisabeth Queyranne, "mais nous souhaitons enrichir les propositions qui devront être formulées pour faire face à la politique actuelle, et à tous les dégâts qu'elle provoque".


Un débat à Bron le 31 mars
En 2009, le Comité "désirs d'avenir" de Bron a inscrit quatre grands thèmes à son agenda : la justice, l'éducation, la relève économique et la santé. "Comment serons nous soignés demain?", c'est d'ailleurs la question posée lors du prochain débat, animé par le Professeur Thierry Philip, médecin cancérologue et Maire du 3ème arrondissement de Lyon, ce mardi 31 mars.

Lentement mais sûrement, à l'intérieur comme sur les marges du Parti, les proches de Ségolène Royal continuent donc à tisser une toile, formuler des idées, animer des "réseaux", avec en point de mire les échéances électorales : européennes, régionales puis les investitures pour les présidentielles de 2012... Pas question pour eux de céder d'espace sur ce terrain là !


LYF-National est repris par Netvibes Lyon-

Lire la suite - Ségolène passe le week-end chez les "vrais gens"

PS : les amis de Ségolène Royal gardent "l'espoir à gauche"

"Nous n'avons perdu personne en route" indique Vincent Peillon à l'AFP. L'animateur de la campagne de Ségolène Royal est satisfait du lancement du courant "L'espoir à gauche", qui fédèrera les soutiens de l'ex candidate à la présidentielle au sein du Parti Socialiste, avec entre autres "100 délégués départementaux, 23 membres du Bureau national".


Un site internet et un "réseau social militant".

A Lyon la plupart des poids lourds, de Jean Jack Queyranne à Gérard Collomb en passant par Najat Vallaud Belkacem, sont en effet présents. Même si d'autres personnalités influentes, comme la Maire du premier arrondissement Nathalie Perrin, ont accepté d'intégrer la nouvelle direction du Parti.

Pour une "révolution militante"

Les responsables du courant ont les yeux tournés vers les Etats Unis. Un récent rapport de la fondation Terra Nova, proche du Parti socialiste, sur le fonctionnement du Parti Démocrate, explique en effet comment Barack Obama a été élu par une "révolution militante". Et conseille de réduire le coût des cotisations, de faire participer les militants au mouvement des idées, d'organiser des primaires à gauche. Des idées dont s'inspire beaucoup Ségolène Royal qui, si elle s'est montrée fervente supportrice de Hillary Clinton, se trouve aujourd'hui "beaucoup de points communs" avec le nouveau président.

Le courant l'espoir à gauche, au contraire des réseaux Désirs d'Avenir propres à Ségolène Royal, a la volonté de s'ancrer à l'intérieur du Parti Socialiste. Finies les discussions sur les relations avec François Bayrou et le MoDem. Ce courant est une réorganisation de la motion E, majoritaire au Congrès avec toutes ses composantes. Les amis de l'ancien ministre communiste Charles Fiterman sont là. Plus question donc de se laisser présenter comme l'aile droite du parti.
Voir le rapport de Terra Nova sur les élections aux Etats Unis (PDF) -


LYF-National est repris par Netvibes Lyon-


En ce moment sur les sites de LYonenFrance : Gérard Collomb frappé par l'Obamania ?! - Télérama fait son festival dans les cinés lyonnais -Un exercice "sécurité civile" sous le tunnel de Fourvière - Pour qui les lions du sport ? - Les prisonniers de Guantanamo "protégés" contre les mauvais traitements ! - Vénissieux tente d'éviter le dépôt de bilan de St Jean Industrie - Festival du cinéma d'école (les inscriptions sont ouvertes!) - HCL, il y a urgence à l'hôpital ! - Le crédit municipal, une autre option de vente aux enchêres - Tramway T4, début de l'enquête préalable - Sortie d'un dictionnaire des citations politiques - Semaine du développement durable : des livres et films qui contribuent à la réflexion - LyonMag et l'univers impitoyable de la presse lyonnaise -Photos : les assises nationales du Développement Durable à Lyon -Michel Mercier a de l'argent pour les Maires du Rhône - Les voeux à la presse du Maire de Lyon - Tribune : les Verts approuvent le budget primitif 2009 de la Ville -
Lire la suite - PS : les amis de Ségolène Royal gardent "l'espoir à gauche"

 
 

temps libre - tourisme - voyages

 

LYFtv-News