Affichage des articles dont le libellé est régions. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est régions. Afficher tous les articles

Tourisme culturel sportif et patrimonial : visiter les châteaux en vélo - Lyon : les Dragons préparent le carnaval de St-Georges - Pollution de l'air : il est temps d'agir !



Grâce à son réseau d'itinéraires variés, sécurisés et accessibles à tous, "Châteaux à Vélo" nous ouvre les portes d'un "monde" insolite et préservé pour une découverte exploratoire des châteaux de la Loire. Et chemin faisant, on pédale et on en prend plein les yeux ! 400 km (dont 105 de pistes cyclables) balisées et 13 parcours de 16 à 43 km serpentant à travers la Vallée de la Loire : tel est le concept des "Châteaux à Vélos", créé en 2002 et développé par l'office du tourisme Blois |Chambord. ... Lire la suite -
Depuis mercredi midi, l'intégralité de la région Rhône-Alpes est entrée dans le dispositif préfectoral d'alerte pollution aux particules fines. Si nous sommes malheureusement habitués aux dépassements des pics de pollutions dans les grandes agglomérations, l'extension de ce phénomène aux régions rurales montre la nécessité d'agir au plus vite pour réduire cette pollution. Il n'est pas inutile de rappeler ici qu'en 2013, environ 42 000 personnes sont décédées en raison des pollutions atmosphériques, ... Lire la suite -

L’affiche du Carnaval de St-Georges 2014

" Le printemps est arrivé sors de ta maison ... " Et le 22ème Carnaval des Dragons aussi ! Venez tous déambuler, danser, rire et chanter avec nous le samedi 29 mars de midi à minuit sur le thème : " En avant la musique " .




A découvrir :

La version pour téléphone mobile de notre chaîne YouTube

 -----------------------
logo+lyftv+librairie
logo+lyftv+Alatélécesoir
Lire la suite - Tourisme culturel sportif et patrimonial : visiter les châteaux en vélo - Lyon : les Dragons préparent le carnaval de St-Georges - Pollution de l'air : il est temps d'agir !

LGV Sud Europe : Ségolène Royal écrit à François Fillon

Coluche disait dans un de ses sketches "J'm'énerve pas, j'explique ! " Le moins qu'on puisse dire est que la lettre que Ségolène Royal vient d'envoyer le 31 juillet au Premier Ministre est très... explicative !


Dans ce courrier au Premier Ministre, la présidente de la région Poitou s'en prend vertement à François Fillon qui ne respecte pas selon elle les engagements de l'Etat en ce qui concerne le financement de la ligne LGV (Grande Vitesse) Sud-Europe Atlantique pour laquelle le Gouvernement "exige" une participation des collectivités territoriales.
"Je vous ai proposé le 19 juillet dernier une solution recueillant le consensus de tous les départements et de toutes les agglomérations du Poitou-Charentes. Vous m’indiquez dans votre courrier du 27 juillet que le Gouvernement écarte cette solution et vous demandez que la Région s’engage sur le protocole de financement" écrit Ségolène Royal.

Des menaces sur la rentabilité de la ligne
Elle déclare ensuite déplorer cette attitude politicienne qui méprise la démocratie locale : "La poursuite du chantage que vous faites, consistant à conditionner les raccordements assurant la desserte des villes de Poitou-Charentes à l’apport des collectivités locales, traduit un manque de respect et de connaissance des contraintes locales. Je relève d’ailleurs que votre menace de ne pas engager immédiatement ces raccordements (rendant leur réalisation assez illusoire dans le futur) est contradictoire avec les objectifs de rentabilité de la nouvelle ligne".

La région "cèdera au chantage immoral" pour ne pas pénaliser les habitants
"Face à cette menace, nous avons décidé les départements et les agglomérations, pour protéger Poitiers et Châtellerault, de céder à votre chantage immoral, malgré l’irresponsabilité de votre démarche" ajoute Ségolène Royal pour qui L’Etat qui gère mal a les caisses vides et rançonne la Région qui gère bien, et n’a pas les caisses vides.

L'ex candidate à la présidentielle s'envoie un propre satisfecit sur "la bonne gestion de la Région, sans augmentation d’impôt, mais en ajoutant que celà "ne permet toutefois pas de compenser la défaillance du Gouvernement et nous devons remettre en cause d’autres investissements pour compenser cette dépense indue car je ne veux pas qu’elle pénalise les contribuables qui souffrent déjà beaucoup de la vie chère. Nous observons également que les annonces du plan de relance gouvernemental ne correspondent à rien de sérieux".

L’apport financier de la Région Poitou-Charentes sera de 110 millions d’euros d’autorisation de programme pour les infrastructures ferroviaires nationales (LGV et autoroute fret ferroviaire). Sur cette base, la présidente de la Région a déjà fait remettre au Préfet de Région le protocole de financement signé.

Terminant en exprimant sa "haute considération" pour le Premier Ministre, Ségolène Royal laisse échapper quelques mots amers : " La bonne gestion de la Région démontre que le pays pourrait être géré autrement avec efficacité et justice".

LYF-National est repris par Netvibes Lyon-



Lire la suite - LGV Sud Europe : Ségolène Royal écrit à François Fillon

A Milan, réunion des "4 moteurs pour l'Europe"

Les Présidents des quatre régions d'Europe (Baden-Württemberg, Catalogne, Lombardie et Rhônes-Alpes) se sont réunis une nouvelle fois ce 27 février à Milan pour faire avancer leur Groupe de Travail ”Quatre Moteurs pour l’Europe“.



Dans une déclaration, les Présidents des régions ont souligner l’importance d’une collaboration interrégionale et fait part de leur satisfaction quant aux résultats obtenus depuis plus de vingt ans.
Conformément au Traité de Maastricht, les régions doivent jouer un rôle essentiel pour stabiliser l'union entre les peuples européens. Elles veulent aussi développer et valoriser leurs échanges et coopérations économiques, sociales, culturelles et politiques .
Appui sur la société civile et principe de subsidiarité
Les “Quatre moteurs pour l’Europe” s’accordent à reconnaître le principe de subsidiarité comme le principe fondamental dans le cadre duquel le contact avec les citoyens est en soi la finalité et l’instrument de leurs actions politiques et administratives. En ce sens, les Institutions considèrent la société civile comme un partenaire essentiel.
Pour les présidents de ces régions, il faut conforter "le Traité de Maastricht, qui vise à valoriser le citoyen comme l’acteur de la vie sociale, à même de faire face aux exigences et aux besoins de la société par une libre association avec d’autres citoyens".

Des solutions communes à la crise financière
En outre dans le cadre de la grave crise économique mondiale actuelle, les “Quatre moteurs pour l’Europe” entendent participer activement en proposant des solutions d’aide aux entreprises, par la consolidation des pratiques et l’adoption d’instruments permettant d’en améliorer la compétitivité: internationalisation, innovation, ressources humaines.
A tous ces sujets sociaux économiques et territoriaux impliqués dans la recherche d’une Europe des Régions s’ajouteront les actions visant à réaliser un système économique de plus en plus international, ainsi que celles pour une promotion culturelle et de collaboration au développement.

Dans ce contexte, les quatre Régions ont défini quatre points qu'elles considèrent comme particulièrement significatifs:

I. Soutien à l’économie
Les “Quatre moteurs pour l’Europe” plaident la nécessité de développer des politiques à même de faire face à la crise économique actuelle et, à cette fin, s’engagent à encourager:
- l’aide aux Petites et Moyennes Entreprises, acteurs fondamentaux de l’économie européenne, plus particulièrement en termes de mesures pour faciliter l’accès au crédit, simplifier la bureaucratie et soutenir les investissements; le rapprochement entre les projets adoptés en ce sens par chaque Région pour affronter la crise sera décisif;
- la compétitivité des Régions grâce à la promotion des districts et des pôles d’excellence;
- la divulgation, la connaissance et la mise en place des meilleures pratiques (best practices);
- le renforcement de la coopération entre le monde de la recherche et celui des entreprises;
- l’internationalisation des entreprises avec la mise en place également d’actions et de missions politiques-entrepreneuriales communes visant au renforcement des institutions (institutional building);
- l’encouragement concret de partenariats sur les marchés étrangers qui valorisent une nouvelle approche de synergie constante et effective entre le secteur économique et les Institutions.

II. Environnement et développement soutenable
Les objectifs des “Quatre moteurs pour l’Europe” sont ceux définis par l’Union Européenne dans le sixième programme d’action pour l’environnement, dans le cadre duquel la sauvegarde de l’environnement est un moteur de croissance et de compétitivité. Les quatre Régions entendent notamment:
- soutenir l’intégration du thème de l’environnement dans toutes les politiques;
- encourager l’échange des connaissances et des meilleures pratiques dans des domaines comme la qualité de l’air, les ressources hydriques, la récupération de sites industriels pollués;
- encourager la recherche et l’innovation en matière d’environnement et collaborer avec les centres de recherche régionaux spécialisés.

III. Capital humain: formation et travail
Pour les “Quatre moteurs pour l’Europe”, le capital humain est le principal facteur de croissance pour leurs régions et l’ensemble de l’Union Européenne.
C’est pour cette raison qu’ils encouragent l’adoption d’un modèle de gouvernance en matière de formation, favorisant le libre-choix du citoyen et, par là même, la croissance qualitative de tout un ensemble de sujets publics et privés en mesure d’offrir des services adaptés aux besoins des personnes, par le biais d’un système renouvelé basé sur la logique subsidiaire.
La formation professionnelle devra s’intégrer parfaitement aux politiques du travail pour permettre de relever efficacement le défi de la compétitivité et du marché.
La formation continue des ressources humaines encouragera ultérieurement les administrations et les entreprises à innover.

IV.Régions et Union Européenne
Les “Quatre moteurs pour l’Europe” considèrent le renforcement du rôle des Régions au sein du contexte européen et le développement du principe de subsidiarité comme une obligation impérative. Pour ce faire, ils entendent renforcer leur rôle dans le contexte européen en cohérence avec les idées du Traité de Lisbonne pour ce qui est également de la participation à la définition de nouvelles réglementations.
L’Europe des Régions et des Peuples peut en effet représenter une formule institutionnelle, politique et culturelle en mesure de relancer avec vigueur la vision européiste.
Les Régions devront donc s’activer à renforcer leur rôle dans les mécanismes décisionnels de l’Union Européenne : il s’agira de renforcer la structure interrégionale par le biais d’une nouvelle politique interne de partenariats, aux objectifs et aux instruments spécifiques, permettant d’encourager le dialogue et la collaboration entre les organismes territoriaux des Etats membres dans le but de disposer d’un plus grand nombre de personnes, de biens et de facteurs de production.
Au niveau communautaire, la présence des Régions aux côtés des Etats pourra assurer également la possibilité de prendre des décisions sans cesse plus adaptées à la vie des citoyens.
La dynamique sociale et économique des territoires “vit pour l’Europe” à tous niveaux.
Les Quatre Moteurs insistent sur la nécessité pour l’Union européenne de reconnaître les Régions et les citoyens comme acteurs clés pour construire ensemble l’Europe.
Pour ce qui a trait aux développements d’une politique de voisinage, ils rappellent l’importance des rapports de coopération dans la zone du Bassin Méditerranéen et de l’Est européen.

LYF-National est repris par Netvibes Lyon-




Lire la suite - A Milan, réunion des "4 moteurs pour l'Europe"

 
 

temps libre - tourisme - voyages

 

LYFtv-News