Affichage des articles dont le libellé est sarkozy. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est sarkozy. Afficher tous les articles

Réunion du G20, les ONG internationales s'organisent

Sarkozy Lula
Nicolas Sarkozy et
Ignacio Lula
(09/09 - Wikipedia)
Alors que le Président de la République Nicolas Sarkozy vient de présenter les orientations de la France pour la présidence des sommets des G8 et G20, la coordination nationale des ONG françaises de solidarité internationale, Coordination SUD, rassemble 50 organisations de la société civile internationale à Paris jeudi 27 et vendredi 28 janvier 2011 "pour favoriser la construction de positions communes".
 Le thème du développement sera à l’agenda du sommet G8 / G20 organisé en France, avec notamment les questions des financements innovants et de la volatilité des prix agricoles. En amont de ces sommets internationaux cruciaux, le souhait de Coordination Sud est de réunir plus d’une cinquantaine d’acteurs de la société civile du monde entier pour porter d’une même voix les questions de solidarité internationale et la vision d’une économie et d’un système financier au service des citoyens.

« Le G20 a décidé que les ministres des Finances travailleraient sur les propositions de financements innovants. »
Suite à cette annonce de Nicolas Sarkozy, qui a aussi indiqué que "Le spectre de la pénurie mondiale se profile et avec lui des émeutes de la faim peuvent se produire", le groupe de travail des ONG  a décidé de se réunir rapidement. Constitué sous forme de réseau informel de 300 organisations de la société civile (centres de recherche, plateformes, etc.), il  se rencontre d'ordinaire une fois par an en amont des sommets, "afin de favoriser la construction de positions communes". 

Au programme de la rencontre des 27 et 28 janvier : une réflexion commune sur l’évolution du G8 vers le G20 et sur la gouvernance mondiale et une nouvelle étape vers la coordination d’initiatives de plaidoyer en France et à l’international.


Gilles Roman
(redaction@LYonenFrance.fr)


Lire la suite - Réunion du G20, les ONG internationales s'organisent

Guadeloupe et DOM, Sarkozy annonce des Etats Généraux

Le Président de la République Nicolas Sarkozy a proposé jeudi une série d'Etats généraux afin de débattre des "grands enjeux" dans les collectivités d'Outre-mer.
Il a aussi annoncé un effort de 580 millions d'euros en leur faveur, alors que la Guadeloupe s'enfonçait dans son 29e jour de grève générale qui paralyse le département et a dégénéré en affrontements violents depuis plusieurs jours.

Une grande consultation de l'outremer
Devant une trentaine d'élus des départements et territoires d'outremer réunis à l'Elysée et en présence du Premier ministre François Fillon, le chef de l'Etat a proposé d'ouvrir lui-même en Guadeloupe cette "plus grande consultation jamais réalisée en outre-mer".
Des conditions de retour au calme
Mais le Président de la République a assorti sa proposition de conditions : que le calme soit revenu dans l'île et "que la paix civile soit ramenée au plus vite".

D'après l'AFP, le président a souhaité que les Etats généraux abordent cinq thèmes : "la formation des prix, les circuits de distribution et le pouvoir d'achat", les "productions locales" et le "développement endogène", "la gouvernance au sens large", et aussi les "chantiers de la relance et les grands projets" et "la rénovation du dialogue social".

Améliorer le pouvoir d'achat dans l'ensemble des départements d'Outre mer
Nicolas Sarkozy a aussi détaillé ses propositions pour améliorer le pouvoir d'achat des populations de Guadeloupe, de Martinique, de la Réunion et de Guyane et promis un "effort supplémentaire" de l'Etat de 580 millions d'euros à leur profit, mais cette somme devrait inclure les 280 millions pour la mise en place du revenu de solidarité active (RSA).

Concernant la gouvernance des DOM, le chef de l'Etat s'est enfin déclaré "favorable" à la création d'une collectivité unique par département d'outre-mer, "si c'est le choix des populations", ce qui augure d'un vraisemblable passage par les urnes.
Réactions mitigées des représentants syndicaux
Suite à ces annonces le leader du LKP, Elie Domota, s'est montré circonspect et a déclaré "attendre de connaître avec précision le contenu des annonces" . Echaudé par les différentes annonces et selon lui revirements de positions de ses interlocuteurs, Mr Domota a indiqué : "depuis bon nombre de mois, nous nous faisons rouler avec des annonces".

Revenant sur les "agressions" et "propos racistes" de gendarmes envers des manifestants, le représentant du LKP a rejeté sur le gouvernement la situation de violence actuelle.

LYF-National est repris par Netvibes Lyon-




Lire la suite - Guadeloupe et DOM, Sarkozy annonce des Etats Généraux

Suppression de la TP : Collomb pleure et Martin rit

Les réactions ne se sont pas faites attendre après les déclarations de Nicolas Sarkozy sur la suppression en 2010 de la Taxe Professionnelle.
Le Sénateur-Maire de Lyon Gérard Collomb, désormais Président de l'Association des Communautés urbaines de France, se déclare "surpris de cette annonce alors qu’aucune concertation ni aucune étude sérieuse n’ont été menées pour envisager sa substitution".
Pour le Président du Grand Lyon, "il est sans doute facile au Chef de l’Etat de décider la suppression d’une taxe dont les revenus constituent la première recette des collectivités dans leur ensemble, et notamment des organisations intercommunales".

"C’est là une annonce qui vient contrecarrer un plan de relance pour lequel les collectivités locales, qui représentent 73% de l’investissement public en France, sont appelées à se mobiliser massivement".
La taxe professionnelle représente aujourd’hui 28 milliards d’euros au plan national (soit 40% du total de l’impôt sur le revenu des ménages par exemple, ou encore 40% de l’impôt sur les sociétés). Selon les services du Ministère des Finances, si Nicolas Sarkozy a parlé de 8 Milliards€, c'est parce qu'il n'a pris en compte qu'une partie de cette taxe, celle perçue par les collectivités locales et qui concerne les biens matériels. Les services de Bercy qui indiquent par ailleurs que des compensations seront trouvées pour les collectivités locales. Dans le Grand Lyon, le produit de la taxe professionnelle s’élève en tout à 785 millions d’euros. Le Grand Lyon en perçoit 523 millions (soit 50% de ses recettes), le Département et la Région se partageant le solde.

Le MeDEf Rhône-Alpes satisfait
Autre son de cloche au MeDef Rhône Alpes dont le Président Patrice Martin indique que "l’exonération de taxe professionnelle est très importante tout simplement parce que nous sommes le seul pays du monde occidental à avoir une fiscalité qui pèse sur les investissements".
Le Medef Rhône-Alpes se déclare à 100% favorable à cette suppression de la TP, à une grosse réserve près : "que ce ne soit pas un tour de passe-passe et qu’au final il y ait un véritable et puissant allègement de charges pour les entreprises, au bénéfice de leur indispensable compétitivité internationale".
Or, selon le syndicat patronal, pénaliser les investissements, "c’est favoriser les délocalisations. Les investissements, c’est le futur d’une entreprise, c’est le futur des salariés de l’entreprise, c’est le futur d’une économie".
Le Medef considère toujours que la réforme de la taxe professionnelle est "la priorité des priorités pour maintenir le tissu industriel français". Mais il rappelle qu'en faisant cela, nous ne faisons que nous mettre au diapason des pays européens, ou même plus largement des pays occidentaux qui avaient supprimé ce type de fiscalité depuis des années. Lorsqu’elle existait.

Pour Patrice Martin, "ce n’est pas une mesure uniquement dictée par la situation conjoncturelle, exceptionnelle que nous connaissons aujourd’hui... Les situations de crise ont au moins ceci de bon qu’elles imposent de trancher des questions importantes, systématiquement évacuées en temps normal. C’est le moment, allons-y ! Les problèmes financiers de près-carrés entre les collectivités publiques sont certes sensibles, mais négligeables au regard de l’intérêt supérieur de l’économie – c'est-à-dire des salariés et des entreprises, qui eux seuls créent la richesse pour toute la Nation".
LYF-National est repris par Netvibes Lyon-



En ce moment sur les sites de LYonenFrance : Relance : le Préfet de Rhône-Alpes demande "pragmatisme et efficacité" - L'explosion du chômage en Rhône-Alpes - Antennes relais, Michèle Rivasi (les Verts) satisfaite par la Justice - Le peintre Simonnet exclu du Marché de la Création ? - Risques d'avalanche, un appel à la vigilance - A Lyon, Antagène teste génétiquement les chiens et les chats-Maladie d'Alzheimer, la France fait bouger l'Europe -Vif intérêt pour le nouveau statut d'Autoentrepreneur - Ski/ Alpinisme : Pierra Menta, le Rendez-vous de l'hiver ! -Plan Fillon, les Verts Rhône critiquent... Gérard Collomb ! -Vient de paraître "Le monde selon Bernard K"de Pierre Péan- Wonderpoule, la"dure à cuire" du Salon de l'Agriculture -Europe, la modération salariale devient la norme-Woody Allen : "La vie devrait être vécue à l'envers" -Photos : une "manif de droite" pour soutenir la venue de F.Fillon à Lyon -LYonenFrance fait appel au soutien de ses lecteurs -F.Fillon anticipe le remboursement de la TVA au département du Rhône-La "lettre au père Fillon" des élus de Rhône-Alpes -15000 emplois à pourvoir dans le "Train pour l'emploi"- Soyez le guide d'un écrivain pour les Assises Internationales du Roman ! -Savoie : les Verts s'opposent aux JO d'hiver-Photos : l'emploi entre en gare de la Part Dieu -
Lire la suite - Suppression de la TP : Collomb pleure et Martin rit

Les ministres ne font pas dans la démesure !

Le premier Ministre François Fillon a finalement présenté, lors du Conseil Interministériel d'Aménagement et de Compétitivité des Territoires (CIACT) exceptionnellement décentralisé à Lyon, une série de projets dont il est difficile de faire la part du nouveau et de l'ancien.
Devant les élus et représentants du secteur économique de la région, François Fillon a détaillé ce catalogue qu'il a  qualifié lui-même de "saupoudrage, au bon sens du terme". 

Un plan basé sur l'investissement
Le plan est basé officiellement uniquement sur l'investissement, porteur de "développement durable",  mais il intègre tout de même la prime exceptionnelle de 200 € par familles pauvres (celles qui bénéficieront ensuite du RSA), qui sera versée fin avril. Cette mesure, comme plusieurs autres, avait déjà été annoncée par le Président de la République Nicolas Sarkozy et le Haut commissaire aux solidarités actives, Martin Hirsch.

Pour la Région  Rhône-Alpes, le plan ne tient compte, selon François Fillon, "que  des investissements supplémentaires qui peuvent être réalisés dès cette année et qui n'avaient pas été prévus au budget 2009". "La meilleurs preuve" dit t'il, "c'est que vous les retrouvez dans l'augmentation du déficit de l'Etat".

L'objectif du plan est de "soutenir l'économie et privilégier les emplois". Sur les mille projets détaillés dans le volumineux dossier, on note la réhabilitation des autoroutes A72 et A7, la mise aux norme du tunnel du Fréjus, la modernisation du sillon ferroviaire alpin, la  construction de 
11.000 logements sociaux, mais aussi un "plan cathédrales", des travaux dans les centres pénitentiaires ou l'opération de rénovation du quartier de la Duchère.

Les élus Rhônalpins marquent leur déception
Les élus de la Région n'ont pas tardé à réagir à ce "catalogue de mesures" . A part Michel Mercier, le Président centriste du Conseil Général du Rhône, qui a signé avec l'Etat une convention de rétrocession anticipée de la TVA, les autres responsables faisaient plutôt la moue :  pour Jean Jack Queyranne, (voir vidéo sur le site LYon-Politique.fr), "il y a certainement des choses intéressantes, mais tout celà s'est décidé dans la précipitation et sans aucune concertation ; Moi aussi, j'aurais été ravi de signer cette convention de rétrocession anticipée de la TVA",  ajoute le Président de la Région.

Le Président du Grand Lyon, Gérard Collomb, est dans le même état d'esprit : "Au moins le Préfet Gérault aura sauvé son poste", s'amuse t'il... "il y avait tellement de sécurité que les Ministres ne risquaient pas d'entendre les bruits de la rue". Pour lui aussi, "des sujets comme celui de la crise financière sont tellement grâves, qu'ils ne devraient pas prêter le jeu à de la politique politicienne"... "Si nous avions été consultés, nous aurions pu donner quelques idées d'investissements au gouvernement" .
  "La rénovation de logements à la Duchère, c'est sympathique pour moi (Gérard Collomb a été maire du 9ème arrondissement dans lequel se trouve ce quartier), "mais on sent bien que ce projet a été rajouté dans un catalogue"
Le Maire de Lyon se satisfait pourtant d'avoir pu discuter avec le Premier Ministre. Le nouveau Ministre de la Relance Patrick Devedjian a promis de revenir à Lyon dans les semaines qui viennent. "En dehors de toute opinion partisane, j'aurais plusieurs dossiers à lui soumettre" indique Gérard Collomb, "des projets lourds d'investissement, porteurs d'emploi et de développement, et qui ne sont pas inscrits dans ce catalogue".

Pour lui il est urgent, alors que la France recevra la coupe d'Europe en 2013, de débloquer le dossier du Grand stade, mais il faut aussi financer les projets d'extension d'Eurexpo, réinstaller Interpol au Carré de Soie, organiser le déménagement d'Euronews, mettre aux normes les tunnels routiers ou encore "désaturer" la gare de la Part Dieu... 
"Tous ces projets sont dans les cartons, mais nous sommes toujours l'arme au pied dans l'attente des financements de l'Etat !" s'indigne le Maire de Lyon.
 

LYF-National est repris par Netvibes Lyon-



En ce moment sur les sites de LYonenFrance : Woody Allen : "La vie devrait être vécue à l'envers" -  Photos : une "manif de droite" pour soutenir la venue de F.Fillon à Lyon LYonenFrance fait appel au soutien de ses lecteurs -Vidéo, la réaction de Jean-Jack Queyranne aux mesures annoncées par le CIACT Plan de relance, les ministres ne font pas dans la démesure - F.Fillon anticipe le remboursement de la TVA au département du Rhône- La "lettre au père Fillon" des élus de Rhône-Alpes -Soldes, une première quinzaine de janvier positiveCommission Balladur, la Région fait un voeu - 15000 emplois à pourvoir dans le"Train pour l'emploi"La fondation Danielle Mitterrand réagit fortement aux attaques diffusées par France Inter-Hippolyte Girardot remet un "prix de l'adaptation cinématographique" en Rhône-Alpes - "Femmes contre les intégrismes" publie le guide "Madame, vous avez des droits !" Une casse dans le lycée Gabriel Voisin de Bourg en Bresse -Trois paires d'As pour les lions du sport !-RSA, Martin Hirsch prend de l'assurance- Photo : elle monte, elle monte, la tour Oxygène ! L'UMP, championne de la diversité ?Des parents d'élèves en colère occupent les écoles-Renault Trucks s'adresse aussi aux enfantsDrôle d'endroit pour des rencontres : le programme !Soyez le guide d'un écrivain pour les Assises Internationales du Roman ! -Savoie : les Verts s'opposent aux JO d'hiverLes amis de Ségolène Royal gardent "l'espoir à gauche" -Michel Mercier a de l'argent pour les Maires du Rhône -Tribune : les Verts approuvent le budget primitif de la Ville de Lyon - HCL, il y a urgence à l'hôpital !- Le crédit municipal, une autre option de vente aux enchêres-Tramway T4, début de l'enquête préalable

Lire la suite - Les ministres ne font pas dans la démesure !

L'UMP, champion de la diversité ?

TRIBUNE :

A l’initiative du Président Fédéral de l’UMP du Rhône, Philippe Cochet et de Dogad Dogoui, Président du Cercle de la Diversité Républicaine, le lancement officiel du CDR du Rhône a été officialisé en présence d’élu(e)s, décideurs, sympathisants et partis associés à la majorité présidentielle.
Vous trouverez ici une tribune, rédigée par Azedine Haffar , Rédacteur en chef de Diversité News :
"Au cours d'une conférence au Club de la presse de Lyon, Samy Kahia, Délégué du Rhône du CDR a fait en préambule l’état des lieux en matière de Diversité au sein de l’UMP. Selon lui, "Organisation et volontarisme animent les membres du CDR dont font partie Mustapha Ghouila, Délégué du Rhône ainsi que Patrice Schoendorff (parti associé : Gauche Moderne)".
Un franc soutien à Nicolas Sarkozy
Cette association a vu le jour en septembre 2006 pour soutenir Nicolas Sarkozy à l’élection présidentielle, à l’initiative du Député Yves Jégo.
Selon Philippe Cochet, Président Fédéral de l’UMP, le discours prononcé par le Président de la République à l’Ecole Polytechnique le 17 décembre 2008 est fondateur d’une redéfinition de la Diversité . "la Diversité à l’UMP, ce n’est pas un machin mais un véritable mouvement de fonds et j’espère que cette initiative sera éphémère. Il ne faut surtout pas rester dans l’aspect du discours mais avoir la volonté d’impulser ce qui est aujourd’hui un événement et qui demain sera un non événement".
Aujourd’hui sur 577 députés, une seule femme est issue de la Diversité (...) Une barrière reste encore à franchir et le souhait du Parti Gauche Moderne représenté par Patrice Schoendorff est avant tout "qu’il y ait une traduction concrète des compétences car la formation a une place prépondérante avec le souhait de ne plus parler de Diversité dans quelques années. Avec l’élection d’Obama, la société dans laquelle nous vivons a pris un coup de vieux et les réflexes politiques d’hier également. Le constat est que la France est un pays multiracial avec des freins qu’il faut gommer par l’action politique d’où le partenariat avec le CDR".
Pour Philippe Cochet les éléments de blocages en ce qui concerne la Diversité tant politique qu’au sein de l’emploi sont intolérables et la politique doit être le reflet de la société.
Une révolution en marche.
Selon Dogad Dogoui, le Président du CDR , le travail accompli depuis 2006 a permis d'obtenir la confiance de Nicolas Sarkozy qui a repris 8 des 12 actions positives élaborés par le CDR : " nous devons travailler sur l’ensemble des champs de la Nation et mettre en avant la Diversité Française car il faut s’approprier l’identité nationale avec le constat d’un manque certain de patriotisme. Une véritable révolution est en marche et il appartient à toute la diversité républicaine de s’impliquer au sein du CDR afin de combattre les conservatismes. Par honnêteté, je dois dire que Nicolas Sarkozy a eu des mots malheureux lorsqu’il a parlé de « racaille ». Cependant, aujourd’hui les lignes et les discours ont changé et le Président de la République fait de la Diversité une priorité car la nation doit se rassembler et travailler".
S'investir dans les quartiers populaires
Le CDR est composé de 35 Conseillers Nationaux et de 600 membres avec pour mission aussi de mettre en avant les « Talents de la Diversité ». Le CDR va également s’investir dans les quartiers populaires en ciblant la jeunesse et en faisant la promotion d’une féminisation plus importante au sein des partis politiques UMP et associés (Gauche Moderne, Forum des Républicains Sociaux, Parti Radical, Nouveau Centre, Droite libre…). L’importance de la confiance de Nicolas Sarkozy est l’élément moteur du CDR et s’inscrit dans l’action afin de préparer les futures échéances électorales.
Devoir de Mémoire
Un question est posée par Kamel Mouellef, Chercheur et Historien, spécialiste de l’engagement des Indigènes dans l’effort de guerre français dans les nombreux confits et ce, depuis 1863 : « il existe une véritable absence historique de ces oubliés de l’Histoire de France qui ont payé de leur vie leur amour de leur pays et des colonies ». Patrice Schoendorff annonce que « Jean-Marie Bockel, Ministre des Anciens Combattants a annoncé la reconstruction à l’identique du « Mémorial de la Force Noire » à Reims, dynamité par les nazis en 1940. D’ailleurs, c’est la première année qu’un Président de la République invite massivement des jeunes de la diversité à Verdun le 11 novembre afin qu’ils découvrent notre histoire commune. Il est véritablement très important que ce Devoir de Mémoire reste présent dans les esprits de chacun ».

Le refus de Rama Yade
Philippe Cochet quant à lui ne décolère pas contre Rama Yade, Secrétaire d’Etat aux Droits de l’Homme qui a refusé de conduire une liste aux Européennes à la demande de Nicolas Sarkozy : «Lorsque le Président de la République accorde à ce point sa confiance, ça ne se refuse pas !! . Avec le CDR, nous serons dans le concret et non dans le déclaratif. D’ailleurs lors du Conseil National de samedi 24 janvier, nous allons renouveler profondément les Instances et faire l’annonce de mesures qui iront largement dans le sens de plus de Diversité au sein de l’UMP".
Le prochain Conseil National de l’UMP confirmera ou infirmera le volontarisme affiché des membres du CDR et de son Président, Dogad Dogoui. A l’issue de cette rencontre nationale des cadres de l’UMP, il sera alors question d’évoquer l’idée "d’une réelle révolution qui est en marche".
Azedine Haffar



LYF-National est repris par Netvibes Lyon-



En ce moment sur les sites de LYonenFrance : Des parents d'élèves en colère occupent les écoles - L'OL "facile" (6/0) face à Concarneau, rencontrera Marseille en 16èmes de finale - Renault Trucks s'adresse aussi aux enfants - Le SIRHA, Salon Interational de l'Hôtellerie et de la Restauration - Drôle d'endroit pour des rencontres : le programme ! - Soyez le guide d'un écrivain pour les Assises Internationales du Roman ! - Clôture des Assises Nationales du Développement Durable - Savoie : les Verts s'opposent aux JO d'hiver- Charlie Winston faisait la manche à Lyon et c'est aujourd'hui la révélation du MiDem ! - Les amis de Ségolène Royal gardent "l'espoir à gauche"-Michel Mercier a de l'argent pour les Maires du Rhône -Tribune : les Verts approuvent le budget primitif de la Ville de Lyon -Pour qui les lions du sport ? - HCL, il y a urgence à l'hôpital ! - Le crédit municipal, une autre option de vente aux enchêres -Tramway T4, début de l'enquête préalable -Sortie d'un dictionnaire des citations politiques - Semaine du développement durable : des livres et films qui contribuent à la réflexion - LyonMag et l'univers impitoyable de la presse lyonnaise- Des agendas 21, des "plans énergie" et "ville durable" - Ségolène Royal publie ses "lettres d'Amérique" sur internet -
Lire la suite - L'UMP, champion de la diversité ?

 
 

temps libre - tourisme - voyages

 

LYFtv-News