Accéder au contenu principal

Otages de France 3 : la gaffe de Nicolas Sarkozy

La journaliste Raphaëlle Bacqué, qui signe aujourd'hui dans le quotidien Le Monde une enquête sur les otages de France 3 en Afghanistan  Hervé Ghesquière et Stéphane Taponier, a confirmé dans l'émission de France Inter "Comme on nous parle" (écouter le podcast) que le Président de la République aurait "annoncé personnellement aux familles" la libération imminente des deux otages. 

Malheureusement,  l'opération menée par la DGSE a échoué et selon Raphaëlle Bacqué,  "personne à l'Elysée n'a rappelé les familles pour leur expliquer ce qu'il en était et leur présenter des excuses". 

 Le site internet Arrêts sur images, animé par Daniel Schneidermann, revient lui aussi sur cette révélation : l'épisode aurait eu lieu le 26 février dernier : des agents français de la direction générale de la sécurité extérieure (DGSE) tentaient alors de rencontrer les ravisseurs des deux otages. Nicolas Sarkozy, qui s’était déjà entretenu avec les familles des deux journalistes, les prévient immédiatement de l’opération et leur déclare, "ravi"  "Ça y est. Ils sont en marche. Ils sont à quelques heures de nous"
Ce qu’il ne savait pas, c’est que, à cause de mauvaises conditions météorologiques, les agents de la DGSE avaient alors échoué dans leur "contact"


Les deux journalistes de France 3 sont retenus en otage par les talibans afghans depuis le jeudi 30 décembre 2009. Il s'agit de reporters expérimentés qui réalisaient un reportage pour le magazine "pièces à convictions".




Commentaires

Actuellement sur LYFtvNews :