Accéder au contenu principal

Haiti : à 6 mois du séisme Handicap International veut dépasser l'urgence

 Six mois après le séisme qui a dévasté Haïti le 12 janvier 2010, Handicap International vient de dresser un bilan provisoire de son activité et a exposé ses perspectives d’actions. 

L’association humanitaire, qui a son siège à Lyon, compte désormais sur place une équipe de 500 personnes, dont 80 expatriés ! C’est le plus important déploiement de l’association depuis sa création. L’action de Handicap International repose sur trois piliers principaux : la santé, une réponse aux besoins de base et la gestion d’une plateforme logistique.

La coordination, indispensable facteur d’efficacité de l’aide humanitaire
Dans le cadre de la gestion d’une plateforme logistique de 70 camions, sous l’égide du Programme alimentaire mondial (PAM), Handicap International a assuré l’acheminement d’aide humanitaire pour le compte d’une centaine d’organisations, dont une quinzaine de structures haïtiennes.
Le 26 janvier 2010, les Nations unies et l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) ont confié à Handicap International et à l’organisation allemande Christoffel-Blindenmission (CBM) la mission de coordonner conjointement, pour l’ensemble du pays, toutes les actions de réadaptation des blessés, d’appareillage et d’assistance aux personnes handicapées. Les deux associations collaborent à cette fin avec le ministère haïtien de la Santé publique et de la Population (MSPP) et la secrétairerie d’Etat à l’Intégration des personnes handicapées (SEIPH) et tous les autres acteurs intervenant dans ces domaines.

10 000 personnes déjà soignées par Handicap International
A l’heure actuelle, plus de 10 000 personnes ont bénéficié des actions de santé de Handicap International ; plus de 55 000 séances de rééducation ont été prodiguées ; 4 000 aides techniques ont été distribuées (aides à la mobilité ou matériel orthopédique) ; près de 300 personnes ont été appareillées d’une prothèse ou sont en voie de l’être et près de 200 personnes d’une orthèse. Handicap International a aussi mis en place des actions de soutien psychosocial, concernant 13 000 personnes.

13 000 tonnes d’aide humanitaire acheminée depuis le 14 janvier
Sur l’ensemble de l’acheminement, 9 000 tonnes concernaient la nourriture. Plus de 4 600 tentes ont été distribuées pour abriter près de 25 000 personnes. Enfin, plus de 2 000 personnes ont participé aux projets de travail contre rémunération (« cash for work ») mis en œuvre par Handicap International.

Trois à cinq ans d’actions pour répondre au défi humanitaire en Haïti
Pour l'avenir, l'ONG annonce qu'elle va faire évoluer son action par paliers successifs vers des activités de plus long terme. La mise en place d’un habitat temporaire digne, anticyclonique et parasismique pour les populations sinistrées isolées ou vulnérables va devenir un axe important. L’accompagnement et la rééducation des blessés continueront, en se concentrant progressivement sur les cas les plus graves et les personnes handicapées. Ensuite, l’association souhaiterait développer des projets de réhabilitation des infrastructures et de désenclavement, des activités de préparation aux désastres et de prévention, ainsi que des formations diplômantes pour le personnel haïtien de rééducation et d’appareillage. L’objectif sous-tendant ces actions est de renforcer les capacités des Haïtiens et de leur transférer à terme la gestion de ces projets.

Le bilan financier à 6 mois
En faveur de ces actions en Haïti, Handicap International a recueilli 4,78 millions d’euros de fonds privés (provenant essentiellement de la générosité publique), dont 3,32 millions d’euros en France. Par ailleurs, elle a reçu 2,15 millions de la Fondation de France et 6,58 millions d’euros de financements institutionnels, soit un total de fonds reçus de 13,51 millions d’euros. Les dépenses programmées d’ici à la fin de l’année 2010 s’élèvent pour l’instant à un minimum 12 millions d’euros. 
L’association devra dès lors pouvoir compter sur des soutiens financiers supplémentaires afin de mener les actions qui lui paraissent nécessaires sur place à partir de 2011.

G.R 
(redaction@LYonenFrance.com)



Commentaires

Actuellement sur LYFtvNews :