Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles associés au libellé solidarité

Retrouvez toutes les vidéos sélectionnées en vous abonnant à notre chaîne YouTube ! (cliquez ici)






Haiti : à 6 mois du séisme Handicap International veut dépasser l'urgence

Six mois après le séisme qui a dévasté Haïti le 12 janvier 2010, Handicap International vient de dresser un bilan provisoire de son activité et a exposé ses perspectives d’actions. 
L’association humanitaire, qui a son siège à Lyon, compte désormais sur place une équipe de 500 personnes, dont 80 expatriés ! C’est le plus important déploiement de l’association depuis sa création. L’action de Handicap International repose sur trois piliers principaux : la santé, une réponse aux besoins de base et la gestion d’une plateforme logistique.
La coordination, indispensable facteur d’efficacité de l’aide humanitaire
Dans le cadre de la gestion d’une plateforme logistique de 70 camions, sous l’égide du Programme alimentaire mondial (PAM), Handicap International a assuré l’acheminement d’aide humanitaire pour le compte d’une centaine d’organisations, dont une quinzaine de structures haïtiennes. Le 26 janvier 2010, les Nations unies et l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) ont confié à Handicap In…

La Fondation Danielle Mitterrand réagit fortement aux attaques de Capital

Mise en cause dans une chronique de France Inter consacrée aux Organisations Non Gouvernementales caritatives, qui faisait état d'un rapport de l'IGAS (Inspection Générale des Affaires Sociales) mais y ajoutait des "avis et opinions" des journalistes de Capital, la Fondation Danielle Mitterrand a réagi fortement aujourd'hui. Nous lui laissons bien volontiers cette tribune :



"Nous avons été choqués d’entendre hier et ce matin deux chroniques (France Inter: Service public 30/01/09) particulièrement agressives, voire diffamatoires à l’égard de la gestion des fonds de France Libertés. Soulignons que ces journalistes ont pris leur sources dans le magazine Capital qui soit a délivré des chiffres fantaisistes (d’où vient cette extrapolation de 87 000 euros pour les droits de l’Homme alors que la Fondation consacre environ 600 000 euros annuels à des actions de terrain), soit émet des affirmations diffamantes, la Fondation ne prend pas en charge les frais de déplacem…